Concours des Grands Vins du Beaujolais

Chaque année en janvier le Concours des Grands Vins du Beaujolais rassemble les professionnels du vignoble – producteurs, négociants, œnologues, courtiers… – autour de leurs 12 appellations. Un grand nombre de cuvées sont dégustées à l’aveugle, notées, puis médaillées pour celles qui sont jugées les plus réussies et les plus représentatives du vignoble.

L’origine du concours


C’est très vraisemblablement au début du siècle dernier, que les vignerons du Beaujolais prirent l’habitude, vendanges et vinifications achevées, et avant les durs travaux de la taille, de se réunir autour d’une bonne table.

Chaque convive arrivait avec deux bouteilles dans les bras, afin de faire découvrir à ses amis la qualité de sa production de l’année, et de la comparer à celle des autres.

Dans les années 1920, sous l’impulsion du sénateur Emile Bender, cette confrontation amicale se transforma en concours exclusivement réservé aux vignerons.

Pour autant, les vignerons n’oublièrent pas le caractère convivial de la manifestation et, après ceux de la dégustation, ils sacrifient toujours aux rites de la gastronomie.

Couronnant une année de labeur, ce concours est l’apothéose de la campagne, sa renommée dépasse largement les frontières du vignoble.


La reconnaissance par l’Union Européenne, récompense le travail effectué pour hisser le concours au niveau des plus prestigieux concours des vins français et européens.

Le Concours des Grands Vins du Beaujolais est un concours unique en France par le nombre d’échantillons présentés, quelques 2 000 échantillons d’une même région viticole : le Beaujolais